Ailes & Sébastien
Essoyes 10

Bienvenue sur le site de l'association Ailes & Sébastien 

L'association est dissoute depuis le 1er mars 2020...



L'accident de Sébastien 


Le 23 juillet 2012, Sébastien, rentrant du travail au guidon de sa moto, est victime d'un accident de la route.
Alors qu'il s'apprête à doubler un camion, le chauffeur routier déboite pour anticiper le dépassement d'un tracteur agricole.
Sébastien heurte l'arrière droit du camion.
Le chauffeur routier, Roumain, rejoint sa droite, descend de son camion et ne dit que "tractor" aux conducteurs qui suivaient , il est en état de choc...
Pourtant, plus tard dans la soirée, il déclare aux gendarmes chargés de l'enquête que son ensemble routier est toujours resté à droite et que Sébastien est venu le heurter à vive allure.
Aucun témoin n'est entendu, et l'affaire est classée...
Sébastien est considéré comme seul responsable de l'accident.
Pourtant, nous, sa famille, tous motards, nous ne comprenons pas :
  • pourquoi aurait il tapé l'arrière droit du camion ?
  • Pourquoi le chauffeur routier déclare-t-il qu'il était ralenti derrière un tracteur agricole alors que son disque chrono (sorte de boite noire dans les camions) atteste que sa vitesse était de 80 km/h au moment du choc?
  • Pourquoi aucun témoin n'a-t-il été entendu, alors qu'il aurait été simple de retrouver au moins la personne qui a prévenu les secours ?
  • Pourquoi les gendarmes persistent-ils à dire que Sébastien roulait vite alors que l'expert lui même dit que le choc a été violent mais estime que la moto a tapé entre 60 et 80 km/h, et que les médecins urgentistes confirment qu'un choc à grande vitesse aurait laissé bien plus de dommages sur le corps de sébastien que quelques fractures.
  • Et pourquoi, pourquoi, pourquoi....?? 

Le début d'un long combat


J'ai toujours été très "terre à terre", persuadée qu'après la vie sur terre quelque chose devait exister, mais pas très curieuse sur ce sujet.

J'étais bien dans ma vie, comblée par une famille unie, un mari aimant et mes deux fils dont j'étais si proche.

Sébastien, lui, était fasciné par l'au-delà, il lisait de nombreux ouvrages sur ce sujet, parlait de la mort comme une suite logique à sa vie, et nous avait même parlé, malgré sa jeunesse, de ses dernières volontés.

Ne pensez surtout pas qu'il était morbide, il était au contraire très joyeux, très entouré d'amis, mais il avait beaucoup d'avance sur moi, sa mère, concernant la réalité de cette vie dans laquelle je sais maintenant qu'on est que de passage.

Et puis ce qu'il peut arriver de pire à une maman est arrivé, Sébastien est mort... et tout s'est écroulé autour de moi, autour de nous.

Passé le coup immense et le chagrin, c'est la colère qui nous a tenu, colère contre les conclusions hâtives d'une enquête baclée, contre ce routier qui continue de mentir, contre l'injustice..

Alors nous avons nous même recherché un témoin, refait l'enquête, rassemblé les pièces d'un puzzle et demandé la réouverture de l'enquête en apportant des éléments nouveaux... pas si nouveaux que ça si les enquêteurs avaient pris la peine de chercher un peu...

Mais d'où me venaient toutes ces idées, toute cette force ?

Est ce qu'il pouvait être possible que Sébastien m'aide ?Après tout nous aurions pu nous contenter des conclusions du PV d'accident !!

Mon esprit trop cartésien refusait de percevoir tous les signes envoyés et je mettais systématiquement tout sur le compte de coïncidences...

Et puis un jour, le manque, la douleur, tout ce qui m'était devenu si insurmontable, m'ont poussé à demander une consultation privée avec une médium, Marie Laure Perron, qui m'avait été recommandée par Francine, présidente de l'association Rémi, une maman "désenfantée" comme moi.Avant la prise de rendez-vous, j'avoue que j'ai (encore) longuement hésité, je me suis renseigné sur elle en visionnant des vidéos de séances médiumniques qu'elle avait animées.

Elle me paraissait simple, honnête et surtout très naturelle, tellement loin du cliché que je me faisais des médiums.

Alors moi, la cartésienne, par amour pour mon fils, j'ai franchi le pas qui allait changer le cours de ma vie "après Sébastien".

Sans entrer dans les détails elle m'a dit des choses qu'elle ne peut pas inventer, elle m'a décrit les vêtements avec lesquels Sébastien se présentait à elle... ces mêmes vêtements mis une seule fois... dans son cercueil !

Et puis surtout, elle m'a décrit l'accident, alors qu'à l'époque je n'avais en mains que le PV d'accident accablant pour Sébastien.

Elle insistait sur le fait que Sébastien voulait que je fasse réouvrir l'enquête, pour laver son honneur..

C'est donc grâce à elle que j'ai mené moi même ma propre enquête et que j'ai retrouvé un témoin qui m'a confirmé ce qu'elle m'avait décrit.

J'ai compris à partir de ce moment là, que Sébastien m'aidait toujours, que cette force qui m'animait était la sienne, et qu'un amour aussi puissant que le notre ne pouvait pas mourir...